26-02-19

La dynamique de l'Autre .

Une fois constitué, suite à un processus long et complexe fait de recentrage narcissique à connotation sexuelle, l'être humain va se retrouver confronté à la dynamique de l'Autre, véritable réservoir de désirs, qui lui-même va devenir le désir de l'Autre .( Comme coupure entre signifiants, représentant d'autres signifiants et non l'individu en tant que tel, qui vit dans l'entre-deux, voire qui s'éclipse ) . Ce qui faisait dire à Jacques Lacan après l'analyse de ses patients, que ressurgissait en eux le même questionnement, à savoir... [Lire la suite]

10-07-18

L'altérité irréductible de l'être humain comme fondement de sa subjectivité .

L'altérité c'est donc bien l'Autre, l'inconscient de l'être humain, pris constamment dans les filets d'une chaîne de désirs issue de l'intersubjectivité, lieu de l'Autre . Car c'est l'intersubjectivité qui va constituer la dynamique subjective jusqu'à en être sa source . La psychopathologie va centrer tout le travail de l'analyste sur tous les rapports extérieurs de l'environnement de l'analysant, rapports bien entendu à connotation désirante ou signifiante et manquante . Et ce à la fois sur le plan spatial qu'historique .... [Lire la suite]
05-05-18

La projection .

La projection est un processus par lequel un sujet reconnaît ou repère à l'extérieur une détermination psychique qu'il méconnaît ou refuse pour lui-même . Il faut d'emblée préciser ici son caractère narcissique et son devenir comme source de parasitage dans la communication intersubjective, où elle peut être la cause d'un dialogue de sourds dont chacun n'a d'oreille pour le message d'autrui qu'à condition que ce soit le sien propre . Cette situation semble relever de l'imaginaire, dans la mesure où, comme le notait... [Lire la suite]
19-09-17

L'être humain est inséparable pour se comprendre du mouvement des signifiants .

Le discours de tout individu se situe à la fois dans sa source et dans sa destination dans un rapport au grand autre ( qu'on écrit avec une majuscule Autre ). Ce dernier ne désigne pas autrui avec qui entre en relation l'être humain, mais au contraire prend un sens topique, comme foyer des coupures de la chaîne de signifiants dont se constitue le discours, lieu d'émergence du sujet par un signifiant, qui ne le représente que pour un autre signifiant . Cela implique la règle fondamentale suivant laquelle tout être humain est... [Lire la suite]
12-08-17

L'être humain, être dominé par son imaginaire.

C'est son inscription dans un champ d'intersubjectivité, où l'individu se forme sous les déterminations signifiantes d'autrui que se manifeste le plus la domination de son propre imaginaire, ce par quoi se profile constamment une clôture illusoire . Car grâce à son Moi, sa capacité d'adaptation à la réalité ne peut se concevoir sans l'économie du poids d'aliénation et donc de méconnaissance permanente qui constitue toute sa constitution humaine. La permanence d'unité subjective ne doit se mesurer que par rapport... [Lire la suite]
13-04-17

Le conflit psychique

Le conflit psychique définit une situation dans laquelle s'opposent en un même individu des tendances contraires internes . Sur le plan psychanalytique il se présente comme opposition entre les différents systèmes ou instances de l'appareil psychique , entre des pulsions contraires , ou suivant la dynamique des couples d'opposés . L'introduction de la deuxième topique bouleverse ce schéma par la suggestion d'un combat intrasubjectif entre  des instances psychiques , défendant chacune les attributs de l'ordre dont elle est... [Lire la suite]

12-03-17

La pulsion de mort .

La pulsion de mort est encore qualifiée aussi de pulsion de destruction et d'agression dans la terminologie théorique de la psychanalyse . Insaisissable dans son état pur, la pulsion de mort ne nous est connue que sous des formes où elle est liée à la pulsion de vie . Cette pulsion a des incidences sur le plan de la culture et sur un plan plus individuel comme expression d'une tendance à l'anéantissement de soi-même ou de l'objet . Les manifestations quotidiennes qu'a la pulsion de mort sur l'individu se vérifie sur tous les plans... [Lire la suite]
26-02-17

L'angoisse comme symbole de la castration et de la pulsion de mort .

On a souvent analysé l'angoisse en l'assimilant à différents symptôme psychanalytiques comme par exemple l'état de détresse, la peur, l'effroi et autres états face à la perception ou à l'imperception de dangers réels, voire même d'angoisse face à la pulsion ( et notamment de la pulsion de mort, pulsion suprême, car intrinséquement conflictuelle dans son expressivité et sa représentativité, et ce sur le plan intérieur et sur le plan extérieur chez chacun de nous tous du fait de son incontrôle par l'être lui-même ) .... [Lire la suite]
12-11-16

La primauté du signifiant sur le concept . ( suite ) .

Tous les philosophes ( dont est issue la psychanalyse ) à toutes les époques se sont attelés à cette tâche d'interroger le réel dans un sens heuristique . Différence entre l'intellectualisme et la sagesse, voire la spiritualité . Le questionnement sur la nature de l'âme indépendamment des localisations des parties  du cerveau analysées en détail par les neuroscientifiques . D'ailleurs dans les mass-médias actuels les analyses détaillées ne sont que redites inscrites dans des gloses sur une altérité qui n'est là que pour peupler... [Lire la suite]
29-08-16

L' Autre ou ( grand autre ) .

L'Autre est un creuset qui doit être différencié du petit autre ( ce dernier étant lié à un objet qu'on définit comme objet petit a ou objet a, se présentant comme objet de la pulsion, et donc par là-même objet du désir constitué de quatre éléments, à savoir le regard, la voix, les seins et les fèces ) . L'Autre va se constituer suite à refoulement pulsionnel et donc devenir creuset ou lieu des refoulements et des pulsions . On sait déjà que les refoulements secondaires ont été de par leur passage dans l'Autre transfigurés par les... [Lire la suite]