29-12-11

L'appareil psychique

S'il a été déterminé par Freud c'était pour décrire une certaine complexité du fonctionnement mental . Sans rentrer dans le détail de l'organisation interne du psychisme , il nous est permis ici de montrer simplement que chaque sphère constituée d'un côté de l'inconscient , du préconscient et du conscient , et de l'autre côté du ça , du surmoi et du moi , ce qui correspond aux deux topiques ou lieux décrits par Freud , rendent " compréhensible la  complication du fonctionnement psychique en décomposant ce fonctionnement et... [Lire la suite]

27-12-11

Les quatre grandes règles d'orientation d'une sortie de psychanalyse .

Un psychanalyste qui n'est pas surpris par les dits de son patient en fin d'analyse , restera lui-même dans sa faim , dans son manque quasi-récurrent . Comme quoi l'être humain est un véritable temple . Si les ésotéristes font dériver chaque être humain d'un élément architectural , c'est méconnaître que Freud avait systématisé déjà cela dans sa théorie du processus primaire et du processus secondaire ( première règle ) , règle de l'INTUITION , aboutissant à la primauté du signifiant sur le concept , pour Jacques Lacan... [Lire la suite]
25-12-11

L'inconscient structuré comme un langage ( suites )

Lorsque Lacan a systématisé sa théorie sur l'inconscient structuré comme un langage qui débouchait sur une découverte non moins spectaculaire de la division du sujet , aboutissant à une étude sur l'inconnu d'un rapport de l'individu à la parole , il ne faisait que décrire dans l'individu la soumission de pensées internes à un flux signifiant extérieur au sujet . Car tout sujet de l'inconscient se parle à lui-même tout en parlant aussi aux autres . Ces règles avaient été élaborées par Freud lors de l'étude de... [Lire la suite]
21-12-11

Le signifiant fait de l'être humain un objet de l'inconscient

Ce titre pousse le psychanalyste à reconsidérer l'individu en tant qu'objet ( voir la notion de relation d'objet ) . D'après son origine latine , le mot objet signifie " ce qui est placé devant " ( objectum , de objicere " jeter devant " ) . Dans ce cas là nous sommes loin de son usage courant et péjoratif , puisqu'en psychanalyse ledit objet peut être une personne à côté d'autres objets moins personnalisés ( par exemple dans le fétichisme ) . Le sujet de l'inconscient appréhende son extériorité obligatoirement sur un plan de... [Lire la suite]
20-12-11

Pourquoi l'être humain se culpabilise t'il ?

Avant de répondre à cette question importante qu'on relève très souvent durant la cure , notamment lorsque le patient est allongé sur le divan , il faut impérativement rappeler que la notion de culpabilité a fait l'objet d'une recherche théorique très vaste , suite à la surprise des premiers psychanalystes face aux dits des analysants . Car si certains dits culpabilisateurs pouvaient être rattachés directement à la personnalité même de l'analysant , d'autres dits à l'inverse semblaient complètement étrangers à leurs personnes .... [Lire la suite]
15-12-11

Les moments clefs d'une psychanalyse

Nous avions déjà dit que la situation intersubjective ou extériorité était déterminante de la subjectivité humaine . Le regard des autres et le regard qu'on porte sur les autres rend même addictif l'être humain vis-à-vis de cette altérité qu'on hésite pas à qualifier d'irréductible . Souvenons-nous ici que la naissance de la psychanalyse elle-même a longtemps été surprise avant de la théorifier sur la nature de la relation thérapeutique qui s'établissait entre l'analyste et l'analysant jusqu'à en établir des régles générales et... [Lire la suite]

12-12-11

L'être humain dominé par une véritable organisation psychique en action .

Nous avons toujours été étonnés par ce discours intérieur dans chaque être humain que ce dernier ne cesse de faire taire, voire de réprimer . Nous avions dits que cela était inhérent à l'architecture intérieure du sujet de l'inconscient, et qu'il ne pouvait en être autrement . Mais pourquoi ce discours insiste- t'il autant ? La théorie du Moi nous donne une réponse préliminaire dans la mesure où ce dernier constitue une organisation permanente de représentations, un système de frayages, ayant pour effet de fixer les circuits... [Lire la suite]
11-12-11

Psychanalyse et ethnologie structuraliste

L'ethnologie structuraliste contemporaine a pu aboutir à une relecture de la psychanalyse grâce à l'apport de Jacques Lacan notamment dans le domaine des tabous et des interdits propres à une société , comme système de classifications qui traduirait une organisation du réel spécifique à cette société . Ce système constituerait le réseau symbolique , la logique suivant laquelle il tisse son appréhension du réel , qui aussitôt se présenterait également comme le fondement de la normativité sociale . Par là , l'ordre social et... [Lire la suite]
08-12-11

L'après-coup en psychanalyse

Le terme d'après-coup est utilisé en psychanalyse pour caractériser le mode propre de temporalité et de causalité des évènements psychiques . Des expériences passées sont remaniées en fonction de l'actualité du développement psychique , dans laquelle elles acquièrent un sens nouveau , en même temps qu'une efficacité nouvelle . Une fois posée cette introduction , nous allons voir que le temps trouve une application très relative en psychanalyse ,  d'où plusieurs schémas qui vont se dégager durant le déroulement de la... [Lire la suite]
04-12-11

La dépression en psychanalyse

Il faut la considérer métaphoriquement comme un appauvrissement psychique , comme une forme d'hémorragie morale interne. L'alternance des phases dépressives et des phases maniaques traduisent notre situation , l'impact de la mort et de l'amour , nouée dans ces deux cas critiques ,  sur ce que nous pouvons saisir de notre existence . Car la dépression devient le paradigme d'une certaine souffrance humaine , un avatar catastrophique de la réponse que peut apporter un sujet aux interrogations qu'il porte en lui-même sur la... [Lire la suite]