07-04-19

Le refoulement : une caractéristique fondamentale de l'être humain

Sans rentrer dans l'analyse théorique de la nature du refoulement , on peut simplement dire qu'il est inhérent à la constitution même du sujet de l'inconscient. Jacques Lacan avait utilisé l'expression de moins un ( "moinz - un " ) pour le caractériser . Pour traduire sa pensée il faudrait la faire correspondre à la métaphore de soustraction : l'être humain est une soustraction à sa naissance . Soustraction de ses pulsions premières à l'égard de l'autorité parentale , que les psychanalystes classiques considèrent comme des... [Lire la suite]

16-11-17

Le signifiant

Le signifiant est une idée et une pensée issue de la castration, stade par lequel tout le monde passe à sa naissance via l'opération du refoulement, originaire au début, puis secondaire après de façon répétitive . Tout cela le différencie de la notion de concept et de la notion de science. D'ailleurs cette dernière forclot la castration ( forclusion ). La primauté du signifiant sur le concept, démontre le caractère supérieur de la castration qui constitue et débouche sur une connaissance exceptionnelle, la connaissance... [Lire la suite]
12-11-16

La primauté du signifiant sur le concept . ( suite ) .

Tous les philosophes ( dont est issue la psychanalyse ) à toutes les époques se sont attelés à cette tâche d'interroger le réel dans un sens heuristique . Différence entre l'intellectualisme et la sagesse, voire la spiritualité . Le questionnement sur la nature de l'âme indépendamment des localisations des parties  du cerveau analysées en détail par les neuroscientifiques . D'ailleurs dans les mass-médias actuels les analyses détaillées ne sont que redites inscrites dans des gloses sur une altérité qui n'est là que pour peupler... [Lire la suite]
06-10-16

Le réel

Le réel est ce qui ne se symbolise pas. Ce qui est exclu du monde des signifiants, du monde du désir, moteur du mouvement sociétal. Tout ce qui a été construit l'a été fait grâce aux motions du désir. Que ce soit nos villes tentaculaires, démarrées à partir de petits villages, qui, au départ ont été faites suite à des réunions d'êtres envieux, toujours à la recherche d'appâts plus importants. Le réel, si on reprend les termes mêmes de Jacques Lacan, "pour le réel, quelque bouleversement qu'on puisse y apporter, il y est toujours... [Lire la suite]
01-04-15

La sexualité

Il ne faut la concevoir que dans une conception élargie, au-delà de la stricte génitalité. Qu'est-ce-à-dire ? La psychanalyse ne voit en elle que conflit, équivoque et énigme . Car cette dernière signifie à l'être humain que la sexualité est une étrangeté à l'intérieur de lui-même, loin d'y voir une fonction naturelle de procréation ni d'ailleurs une fonction de jouissance absolue du fait que le rapport sexuel est évanescent, et surtout que l'objet sexuel est non seulement partiel mais aussi impossible à saisir du fait de sa nature,... [Lire la suite]
22-10-12

Le signifiant II

Le signifiant représente l'être humain non pas pour lui-même mais pour un autre signifiant . Pris incessamment dans un flux et chaîne signifiante , nous n'avons pas une grande marge de manoeuvre d'action , si ce n'est que d'en prendre conscience voire d'en avoir la connaissance . Cet effet signifiant qui prend l'aspect d'une coupure dans le langage a surtout la conséquence de nous faire gloser sur notre extériorité . Ce sera à celui qui aura la priorité de se lancer dans le bain des signifiants , d'être toujours en... [Lire la suite]

16-06-12

Mécanisme de défense .

L'expression de mécanisme de défense est utilisée en psychanalyse pour désigner différentes opérations psychiques visant à préserver l'intégrité , l'unité et l'équilibre du Moi . C'est suite aux manifestations pulsionnelles que se met en jeu tout ce mécanisme défensif . Se déploie donc au niveau du Moi toute une gamme de parades protectrices et stratégiques vis-à- vis du mouvement de méconnaissance du désir inconscient . Et ces manifestations signifiantes ( qu'on peut qualifier aussi de désirantes ou "manquantes" ) sont... [Lire la suite]
11-05-12

Faire en chacun de nous la différence entre les effets imaginaires et le symbolique .

Tout effet imaginaire est un leurre dont nous aimons tous nous nourrir . Si le symbolique est de l'ordre du signifiant ou du désir , il reste le domaine objectif du déploiement du langage qui caractérise l'être humain ou le "parlêtre", comme aimait à le rappeler Jacques Lacan . Si l'imaginaire reste le paraître du "parlêtre" c'est bien qu'il représente cette résistance de tout individu qui essaie de se retirer des filets du symbolique à la manière de ces poissons qui veulent se retirer sans résultats des filets des thonniers . Il... [Lire la suite]
07-02-12

L'être humain vis-à-vis de l'Autre

D'aucuns présentent l'Autre comme une coupure de signifiants en prenant le soin bien entendu de spécifier que chacun de nous fait partie d'un signifiant qui le représente pour un autre signifiant et non pas pour lui-même , le tout ficelé dans un ordre langagique dont l'Autre ou inconscient constitue le lieu d'appel et de finition en même temps . Si on approfondit les dits de certains patients on se rend compte de certaines difficultés liées au fait que l' Autre devient une véritable entité dont on refuse de poser le nom . Si le... [Lire la suite]
06-02-12

Désirs contradictoires vis-à-vis de ses parents

C'est dans son auto-analyse que Freud découvre l'existence en lui-même de désirs contradictoires vis-à-vis de ses parents . Il y voit aussitôt les effets d'une règle universelle , qu'il discerne même comme arrière-fond du mythe grec d' Oedipe auquel il emprunte les termes pour nommer la structure subjective qu'il vient de reconnaître . Tout le long de son travail il tentera de soutenir le complexe d'Oedipe comme le lieu privilégié d'articulation du destin individuel et de la loi collective . Ainsi verra-t-il dans " le mythe... [Lire la suite]