16-06-19

La névrose .

La psychanalyse voit dans la névrose une affection d'origine psychique, dont les manifestations, les symptômes, ont un sens qui se révèle être une expression symbolique ( de langage ) d'un conflit inconscient qui va devoir se résoudre dans un compromis entre un désir et une défense . C'est dans l'instauration du complexe d' Oedipe que la névrose va déployer l'éventail des variations possibles que la contingence de l'existence individuelle lui imprime . Longtemps le caractère psychogène des névroses apparaissait comme une... [Lire la suite]

26-02-19

La dynamique de l'Autre .

Une fois constitué, suite à un processus long et complexe fait de recentrage narcissique à connotation sexuelle, l'être humain va se retrouver confronté à la dynamique de l'Autre, véritable réservoir de désirs, qui lui-même va devenir le désir de l'Autre .( Comme coupure entre signifiants, représentant d'autres signifiants et non l'individu en tant que tel, qui vit dans l'entre-deux, voire qui s'éclipse ) . Ce qui faisait dire à Jacques Lacan après l'analyse de ses patients, que ressurgissait en eux le même questionnement, à savoir... [Lire la suite]
27-10-18

L'être humain face à la relativité des effets de sa fin d'analyse .

La fin d'analyse permet à l'être humain de ne pas être face à lui-même ,  mais d'être face à son inconscient . C'est ce dernier qui lui signifie les délimitations de ses pourtours , mais surtout qui lui en dévoile ses limites relatives . Prenons l'exemple du sexe omniprésent dans la vie du sujet . Ce n'est pas parce que l'être humain possède des organes génitaux qu'il est à fortiori un être sexué . C'est surtout parce qu'il est passé par un canal vaginal à sa création , et que , à cause de cela , des traces... [Lire la suite]
05-05-18

La projection .

La projection est un processus par lequel un sujet reconnaît ou repère à l'extérieur une détermination psychique qu'il méconnaît ou refuse pour lui-même . Il faut d'emblée préciser ici son caractère narcissique et son devenir comme source de parasitage dans la communication intersubjective, où elle peut être la cause d'un dialogue de sourds dont chacun n'a d'oreille pour le message d'autrui qu'à condition que ce soit le sien propre . Cette situation semble relever de l'imaginaire, dans la mesure où, comme le notait... [Lire la suite]
05-12-17

Destin et psychanalyse

Cantonner la psychanalyse à une étude intrinsèque de l'individu correspond à un non-sens phénoménal ,  voire même à une incompréhension de son domaine . Quand on sait que l'organisation psychique personnelle se construit au fur et à mesure de son développement en continuel réaménagement tout le long de son devenir , il va de soi que , sans déconsidérer l'influence des étapes du passé , il s'agit plutôt de vérifier les étapes actualisées de l'individu eu égard à ses environnements successifs . Et très vite on se rend... [Lire la suite]
16-10-17

Le phallus

Le phallus a une double fonction. Il est le signifiant privilégié qui marque par sa présence de signifiant, la précarité de tout effet signifié autonome, indépendamment du jeu des signifiants qui le détermine. Cela a lieu d'autre part, par la valeur de signifiant de phallus, cause du désir,tel que l'exprime la mère dans la forme classique du complexe de castration, la mère qui devient le symbole du grand autre( Autre ), à travers son discours adressé à l'infans. C'est dans l'Autre donc que le sujet trouve à entendre le sens de son... [Lire la suite]

19-09-17

L'être humain est inséparable pour se comprendre du mouvement des signifiants .

Le discours de tout individu se situe à la fois dans sa source et dans sa destination dans un rapport au grand autre ( qu'on écrit avec une majuscule Autre ). Ce dernier ne désigne pas autrui avec qui entre en relation l'être humain, mais au contraire prend un sens topique, comme foyer des coupures de la chaîne de signifiants dont se constitue le discours, lieu d'émergence du sujet par un signifiant, qui ne le représente que pour un autre signifiant . Cela implique la règle fondamentale suivant laquelle tout être humain est... [Lire la suite]
12-08-17

L'être humain, être dominé par son imaginaire.

C'est son inscription dans un champ d'intersubjectivité, où l'individu se forme sous les déterminations signifiantes d'autrui que se manifeste le plus la domination de son propre imaginaire, ce par quoi se profile constamment une clôture illusoire . Car grâce à son Moi, sa capacité d'adaptation à la réalité ne peut se concevoir sans l'économie du poids d'aliénation et donc de méconnaissance permanente qui constitue toute sa constitution humaine. La permanence d'unité subjective ne doit se mesurer que par rapport... [Lire la suite]
12-03-17

La pulsion de mort .

La pulsion de mort est encore qualifiée aussi de pulsion de destruction et d'agression dans la terminologie théorique de la psychanalyse . Insaisissable dans son état pur, la pulsion de mort ne nous est connue que sous des formes où elle est liée à la pulsion de vie . Cette pulsion a des incidences sur le plan de la culture et sur un plan plus individuel comme expression d'une tendance à l'anéantissement de soi-même ou de l'objet . Les manifestations quotidiennes qu'a la pulsion de mort sur l'individu se vérifie sur tous les plans... [Lire la suite]
26-02-17

L'angoisse comme symbole de la castration et de la pulsion de mort .

On a souvent analysé l'angoisse en l'assimilant à différents symptôme psychanalytiques comme par exemple l'état de détresse, la peur, l'effroi et autres états face à la perception ou à l'imperception de dangers réels, voire même d'angoisse face à la pulsion ( et notamment de la pulsion de mort, pulsion suprême, car intrinséquement conflictuelle dans son expressivité et sa représentativité, et ce sur le plan intérieur et sur le plan extérieur chez chacun de nous tous du fait de son incontrôle par l'être lui-même ) .... [Lire la suite]