01-02-12

Le complexe d'oedipe

La découverte de l'impossibilité d'être l'objet exclusif du désir de la mère , précipite l'enfant dans une situation complexe . On peut saisir le mouvement du complexe d'oedipe comme le passage d'une problématique d'être l'objet qui comble le désir de la mère ( le phallus ) auquel l'enfant s'identifie , à une dialectique de l'avoir conduite par l'intrusion de la figure du père . Enfin le temps du déclin du complexe est celui de son devenir dans l'ordre du langage ou symbolique grâce à la reconnaissance de la fonction paternelle... [Lire la suite]

13-01-12

Le manque en psychanalyse

Le manque est une notion centrale ainsi que capitale tant sur le plan de la macro-psychanalyse que sur le plan de la micro-psychanalyse . Car si l'être humain est intrinsèquement constitué d'un manque récurrent , il doit cette caractéristique au fait qu'il est un manque à être continuel , en perpétuel recherches et remaniements intérieurs . De là un pas vite franchi à découvrir que nous sommes dominés par un désir moteur dans la vie sociale , et que la cure analytique livre les dévoilements de cette quête du sujet désirant... [Lire la suite]
10-01-12

La vérité et la liberté en psychanalyse

Ces deux thèmes ont été traités par Sigmund Freud et Jacques Lacan . S'ils aboutissent à des conclusions similaires , nous verrons qu'ils ont été analysés avec des outils scientifiques différents du fait de l'apport de sciences élaborées à des époques différentes . Comme quoi nous pouvons noter au passage cette construction du langage en continuelle évolution , que nous avons traitée auparavant . Pour ces deux auteurs vérité et liberté ne se posent pas en tant que problèmes pour l'être humain du fait de la... [Lire la suite]
06-01-12

L'éveil en psychanalyse

L'éveil en psychanalyse doit être situé dans une perspective de prise de conscience par l'individu de sa constitution complexe , comme on l'avait déjà souligné dans le passé . Rappelons que le sujet de l'inconscient est constitué en un véritable labyrinthe intérieur aux ramifications multiples , dont l'analyste en fin de psychanalyse lui livre quelques directions .Il n'est pas inutile de rappeler ici que c'est le patient lui-même qui inconsciemment dirige les débats , puisque tous ses dits se font suite à une... [Lire la suite]
29-12-11

L'appareil psychique

S'il a été déterminé par Freud c'était pour décrire une certaine complexité du fonctionnement mental . Sans rentrer dans le détail de l'organisation interne du psychisme , il nous est permis ici de montrer simplement que chaque sphère constituée d'un côté de l'inconscient , du préconscient et du conscient , et de l'autre côté du ça , du surmoi et du moi , ce qui correspond aux deux topiques ou lieux décrits par Freud , rendent " compréhensible la  complication du fonctionnement psychique en décomposant ce fonctionnement et... [Lire la suite]
25-12-11

L'inconscient structuré comme un langage ( suites )

Lorsque Lacan a systématisé sa théorie sur l'inconscient structuré comme un langage qui débouchait sur une découverte non moins spectaculaire de la division du sujet , aboutissant à une étude sur l'inconnu d'un rapport de l'individu à la parole , il ne faisait que décrire dans l'individu la soumission de pensées internes à un flux signifiant extérieur au sujet . Car tout sujet de l'inconscient se parle à lui-même tout en parlant aussi aux autres . Ces règles avaient été élaborées par Freud lors de l'étude de... [Lire la suite]

21-12-11

Le signifiant fait de l'être humain un objet de l'inconscient

Ce titre pousse le psychanalyste à reconsidérer l'individu en tant qu'objet ( voir la notion de relation d'objet ) . D'après son origine latine , le mot objet signifie " ce qui est placé devant " ( objectum , de objicere " jeter devant " ) . Dans ce cas là nous sommes loin de son usage courant et péjoratif , puisqu'en psychanalyse ledit objet peut être une personne à côté d'autres objets moins personnalisés ( par exemple dans le fétichisme ) . Le sujet de l'inconscient appréhende son extériorité obligatoirement sur un plan de... [Lire la suite]
20-12-11

Pourquoi l'être humain se culpabilise t'il ?

Avant de répondre à cette question importante qu'on relève très souvent durant la cure , notamment lorsque le patient est allongé sur le divan , il faut impérativement rappeler que la notion de culpabilité a fait l'objet d'une recherche théorique très vaste , suite à la surprise des premiers psychanalystes face aux dits des analysants . Car si certains dits culpabilisateurs pouvaient être rattachés directement à la personnalité même de l'analysant , d'autres dits à l'inverse semblaient complètement étrangers à leurs personnes .... [Lire la suite]
15-12-11

Les moments clefs d'une psychanalyse

Nous avions déjà dit que la situation intersubjective ou extériorité était déterminante de la subjectivité humaine . Le regard des autres et le regard qu'on porte sur les autres rend même addictif l'être humain vis-à-vis de cette altérité qu'on hésite pas à qualifier d'irréductible . Souvenons-nous ici que la naissance de la psychanalyse elle-même a longtemps été surprise avant de la théorifier sur la nature de la relation thérapeutique qui s'établissait entre l'analyste et l'analysant jusqu'à en établir des régles générales et... [Lire la suite]
12-12-11

L'être humain dominé par une véritable organisation psychique en action .

Nous avons toujours été étonnés par ce discours intérieur dans chaque être humain que ce dernier ne cesse de faire taire, voire de réprimer . Nous avions dits que cela était inhérent à l'architecture intérieure du sujet de l'inconscient, et qu'il ne pouvait en être autrement . Mais pourquoi ce discours insiste- t'il autant ? La théorie du Moi nous donne une réponse préliminaire dans la mesure où ce dernier constitue une organisation permanente de représentations, un système de frayages, ayant pour effet de fixer les circuits... [Lire la suite]