04-03-19

Le sens psychanalytique lié à l'intersubjectivité.

Pour appréhender une psychanalyse au plan théorique, il faut se situer sur le point de convergence de deux axes majeurs de son domaine, que sont d'une part sa conception du sens et des conditions où il trouve son assise, et d'autre part la compréhension de la situation intersubjective comme déterminante de la subjectivité individuelle. La psychanalyse rend possible la restitution au sujet des moments importants de son passé, non pas en les confirmant comme des évènements qu'il suppose avoir vécu, mais en les considérant comme des... [Lire la suite]

21-12-18

La partition en deux parties de l'être humain en psychanalyse : clivage du Moi et division du sujet .

C'est grâce à l'étude des psychoses et de certaines perversions qu'on a pu constater et aborder le dédoublement de personnalité .   Le Moi de par sa complexité, instance importante de tout être humain était étroitement lié à la lutte que se livraient dans nos intérieurs psychiques les composantes jalouses de leurs fonctions propres, et le tout dans un contexte énergétique très marqué . ( Lacan aimait souligner en privé qu'en nos seins existaient des guerres d'une rare violence, marque de forces vitales ) .   Dans... [Lire la suite]
16-11-18

Le désir du psychanalyste .

Le désir du psychanalyste avait été systématisé par Jacques Lacan  sur le plan théorique  suite à l'élaboration de la notion elle-même irrationnelle de la passe . Reprenons le schéma scientifique de cette démarche intellectuelle . Nous savons maintenant que Lacan avait une orientation multidisciplinaire liée à sa formation elle-même complexe , comme d'ailleurs celle de Sigmund Freud , qui rappelons-le ici était un assoifé de connaissances, comme le furent tous les psychanalystes de l'époque, mélangeant... [Lire la suite]
27-02-18

déterminations symboliques

La notion de symbolique dans la psychanalyse lacanienne est équivalente à la notion de langage, au sens saussurien du terme ( rapport signifiant / signifié, considéré comme des éléments constitutifs du langage, avec primauté du phallus analysé comme cause du désir, et donc modalité et finalité du discours ) . Sa particularité réside dans le fait qu'il détermine l'être humain. Employé comme substantif masculin, il désigne l'un des trois registres essentiels avec l'imaginaire et le réel. Le symbolique est l'ordre du signifiant par... [Lire la suite]
24-12-16

La notion de sens en psychanalyse .

On rentre en analyse lorsqu'on se rend compte que dans les autres disciplines on a pas réussi à se satisfaire d'une compréhension proposée intérieure de soi-même . Est-ce à dire que la psychanalyse va approfondir la connaissance intérieure de chaque analysant ? Nous avions déjà souligné dans ce blog que l'analyste va devenir, grâce au transfert, un outil, un moyen de libération d'un discours intérieur insistant du curiste, et cela grâce notamment à son silence .Ce qui pose pour tout analysant une demande à l'encontre... [Lire la suite]
06-10-16

Le réel

Le réel est ce qui ne se symbolise pas. Ce qui est exclu du monde des signifiants, du monde du désir, moteur du mouvement sociétal. Tout ce qui a été construit l'a été fait grâce aux motions du désir. Que ce soit nos villes tentaculaires, démarrées à partir de petits villages, qui, au départ ont été faites suite à des réunions d'êtres envieux, toujours à la recherche d'appâts plus importants. Le réel, si on reprend les termes mêmes de Jacques Lacan, "pour le réel, quelque bouleversement qu'on puisse y apporter, il y est toujours... [Lire la suite]

01-02-12

Le complexe d'oedipe

La découverte de l'impossibilité d'être l'objet exclusif du désir de la mère , précipite l'enfant dans une situation complexe . On peut saisir le mouvement du complexe d'oedipe comme le passage d'une problématique d'être l'objet qui comble le désir de la mère ( le phallus ) auquel l'enfant s'identifie , à une dialectique de l'avoir conduite par l'intrusion de la figure du père . Enfin le temps du déclin du complexe est celui de son devenir dans l'ordre du langage ou symbolique grâce à la reconnaissance de la fonction paternelle... [Lire la suite]
19-11-11

Le poids du passé en psychanalyse

Le poids du passé en psychanalyse doit être relativisé, comme on l'avait souligné antérieurement. Cela pose le problème de la notion de temps. Car à chaque étape de la vie du sujet, les évènements prennent une dimension différente chez le sujet de l'inconscient, et leur digestion devient à chaque fois délicate pour ce dernier. Tout cela en fonction de l'extériorité, en fonction du désir des autres. Ce passé s'aménage constamment dans les moments modernes, au prix d'énormes pertes de sens voire d'indépendance, du fait de... [Lire la suite]
04-11-11

La frustration

La frustration a un fondement imaginaire. La cure analytique montre que le discours du sujet est souvent demande de caution des figures illusoires, de l'assemblage imaginaire qu'il propose de lui-même à un autre, et qui ne sont au fond que des façons de se saisir comme un autre. Si l'on tient compte du rôle de la formation du Moi comme image de soi dans laquelle le sujet se saisit comme totalité en s'y aliénant, on comprend que la frustration est étroitement liée à la nature du Moi. Car la frustration est attente de réponse propre... [Lire la suite]
24-10-11

solitude et isolement

La solitude est inhérente à la condition humaine. Sa déviation est l'isolement, que l'on retrouve dans la situation d'enfermement. La solitude est nécessaire pour l'être humain, dans les situations psychanalytiques de temps pour comprendre, avant d'arriver à la situation de temps pour conclure. C'est dans une échelle d'intensité qu'il faut distinguer ces deux notions fondamentales, liées à l'appréhension du réel pour l'être humain, que sont l'isolement et la solitude. D'où la nécessité pour le sujet de l'inconscient... [Lire la suite]