04-11-11

La frustration

La frustration a un fondement imaginaire. La cure analytique montre que le discours du sujet est souvent demande de caution des figures illusoires, de l'assemblage imaginaire qu'il propose de lui-même à un autre, et qui ne sont au fond que des façons de se saisir comme un autre. Si l'on tient compte du rôle de la formation du Moi comme image de soi dans laquelle le sujet se saisit comme totalité en s'y aliénant, on comprend que la frustration est étroitement liée à la nature du Moi. Car la frustration est attente de réponse propre... [Lire la suite]

21-10-11

psychanalyse et spiritualité

La psychanalyse de ceux qui ont la foi, comme ils disent, repose sur le postulat que les autres ne la possèderaient pas. Lorsque l'analyse est poussée avant son interruption, l'analyste est désarmé par les dits de l'analysant, qui anticipe une éventuelle ponctuation de ses dits, dont l'énonciation est la suivante chez les chrétiens: "J'ai Christ en moi". L'impossibilité est manifeste dans le flux signifiant, lié à une certitude, elle-même interrompant le processus dialogique. Cela étant dit, rien ne vient certifier les dits du... [Lire la suite]
20-10-11

Les pensées et l'inconscient

Toutes nos pensées viennent de l'Autre. Elle ont des pouvoirs entreprenants sur nous tous. Envahissantes et déterminantes, elles nous obligent . Lacan n'hésitait pas à dire qu'elles étaient des parasites. J'ai toujours été surpris qu'elles se répétaient de la même manière, mais avec une intensité différente selon les étapes de la vie du sujet de l'inconscient, c'est-à-dire dans le devenir signifiant du flux du discours du sujet parlant. Les psy américains disent qu'il faut les considérer avec sympathie. En ce qui me concerne je... [Lire la suite]
17-10-11

psychanalyse appliquée

Au cours du déroulement de la cure, le psychanalyste lacanien devient surpris par les messages délivrés par l'analysant. Surpris parce que c'est l'analysant lui-même qui dirige involontairement sa cure guidé par l'inconscient, démonstration de ces forces internes au sujet qui veulent se délier de leur silence. N'a-t'on pas déjà dit qu'à l'intérieur du sujet, existait les traces d'un discours insistant impossible à taire, aussi bien que constamment réprimé ? Avant son décès, d'aucuns avaient demandé au coureur cycliste Laurent... [Lire la suite]
12-10-11

La cure analytique

Le signifiant par lequel le sujet manifeste son désir n'est pour l'analyste qu'enveloppe d'un manque auquel il doit ajuster son écoute, n'apportant pas par sa parole réponse à une demande qui tôt ou tard se fait jour dans le discours du patient. La demande comme le besoin et le désir apparaissent en tant qu' expressions ( à situer chacune à son niveau propre ) du mode d'engagement du sujet humain dans l'extériorité dont il dépend tout le long de son devenir. Le problème c'est que la demande  promeut l'autre comme... [Lire la suite]
10-10-11

L'inconscient revisité

Si on considère que deux facteurs sont importants dans la dynamique de l'inconscient, on se rend compte qu'on s'éloigne très vite d'une conception historiciste qui avait cours dans les débuts de la psychanalyse. Les deux facteurs importants sont d'une part les relations extérieures du sujet, et l'appréhension du réel par le sujet lui-même, d'autre part. Et ces deux facteurs qualifiés d'adaptatifs  par opposition à l'histoire, permettent une lecture permanente de la subjectivité en constant développement. En constante... [Lire la suite]

06-10-11

La notion de sens en psychanalyse

La psychanalyse est une construction qui porte sur le cours entier d'une existence, et notamment sur des phases initiales déterminantes de la subjectivité. Si elle rend possible au sujet la restitution des moments importants de son passé, elle ne les confirme pas comme des évènements qu'il suppose avoir vécu, mais elle les considère comme des moments à chaque fois particuliers d'organisation du réel, régis non pas par la raison individuelle mais par la forme véritablement dialogique des conditions intersubjectives qui les ont... [Lire la suite]
05-10-11

L'être humain:un essai d'existence

La psychanalyse ne veut pas réfuter les ambitions des autres sciences, quant à rendre l'être humain, tant soit peu aspirant à un bonheur. Sa démarche est autre. Elle contribue simplement à mettre en garde contre le septicisme ambiant, dont le corollaire serait de créer un système de maîtrise de l'individu. Même heureux l'être humain se rendra compte qu'un jour se posera un problème de sens d'existence le concernant. Et ce problème se matérialisera dans son quotidien par une inflation de pensées l'envahissant dans ses sommeils, aux... [Lire la suite]
04-10-11

La castration

Contairement à se que laisserait présupposer cette notion, celle-ci n'a rien à voir dans un sens inconscient, à ce qui a trait à l'organe pénien. Comme d'ailleurs la notion de phallus, qui a une fonction, voire même une double fonction. Il est d'une part le signifiant privilégié qui marque par sa présence de signifiant la précarité de tout effet signifié autonome, indépendamment du jeu des signifiants qui le détermine. Cela a lieu d'autre part, par la valeur de signifiant du phallus, cause du désir, tel que l'exprime... [Lire la suite]
02-10-11

Cure analytique : le dialogue analyste-analysant

Souvent le psychanalyste est critiqué pour son silence durant le déroulement de séances. Il faut savoir d'entrée de jeu, que l'analysant y est pour beaucoup, car c'est lui le principal acteur de l'analyse, notamment dans la ponctuation de son discours. Il l'interrompt souvent par des interrogations du genre : "qu'est-ce que vous en pensez?" Qui ne sont au fond que des demandes de caution d'un être qui veut être différent de lui-même. Freud a eu recours à la notion de dénégation pour désigner le procédé par lequel un sujet énonce... [Lire la suite]