C'est dans le déplacement que se vérifie ce mécanisme nécessaire, étant donné qu'il conduit obligatoirement à une forme de nettoyage des pensées cérébrales, non pas nécessairement comme on le pense souvent scientifiquement mais plutôt heuristiquement .

Certes la science a la volonté de tout vouloir expliquer, mais il ne faut pas le faire en occultant des forces spirituelles présentes chez chacun de nous tous . ( En ce qui me concerne je crois comme je le vois dans les analyses, que nous participons chacun de nous tous à un langage en constante évolution, certainement vers un Verbe initial . ) .

A partir des thèses linguistiques de Roman Jacobson, selon lesquelles la construction de la phrase par un sujet parlant repose sur les opérations de choix sémantiques  à l'intérieur du champ des signifiants à sa disposition d'une part, et, d'autre part, de combinaisons syntaxiques des éléments choisis, on peut affirmer que l'action psychanalytique n'a d'efficace propre que dans le champ de la parole et du langage où elle se déploie .

Nous sommes donc tous soumis à la loi du signifiant et donc du manque et du désir, vis-à-vis d'objets subjectifs ou objectifs qui ont une intensité affective profonde, et qui circulent par substitution et glissement incessants matérialisés dans des pensées et idées envahissantes .