L'accès au langage, que toute personne va connaître suite au refoulement originaire, dès sa naissance, ne peut se concevoir gratuitement . Car il va suivre des impératifs vérifiables dans le temps et l'espace . Des sociétés les plus primitives jusqu'aux plus évoluées, même si cela a été critiqué par plusieurs courants de pensée .

L'accès au langage comme ordre symbolique nécessaire aux échanges économiques va permettre à chaque individu de se soumettre à une loi sociale qui est présente avant sa naissance, aboutissant en cela à une véritable initiation source de conflits et de violences .

La culpabilité va devenir le prix à payer, la dette dans laquelle va s'engager la communauté à la suite de son inscription dans l'ordre de la loi .

Ainsi comme le disait saint Paul, et la psychanalyse en confirme la sentence, c'est la loi qui fait le péché, et la culpabilité lui est consubstantielle .

Cette situation va aboutir à présenter le psychisme humain dans une dimension universellement conflictuelle, dominé par un trouble permanent et souterrain de la pulsion de mort ( à examiner dans la dictature des idées envahissantes ) .